Nul Besoin…

Nul Besoin d’Un Lieu Particulier
Pour s’Ouvrir
à Dieu

Encore Moins
d’Un Ministère Qui Perd
Ses Lettres de Noblesse

à la Lumière

Nul Besoin
d’Or
Pour Croire aux Mystères
Dès le Lever jusqu’au Coucher du Soleil

Nul Besoin de Relier
l’Histoire
du Pharisien et, du Publicain
Pour Avoir le Coeur sur la Main

Nul Besoin de Raison
Pour Constater
Sous le Feu des Projecteurs
la Science et, l’Ignorance

des Injustes et, des Voleurs

Nul Besoin d’un Air Sévère
Hautain et, Fier
Pour Conjurer le Mauvais Sort
Même d’Un Rosaire
Pour Passer devant la Misère

Nul Besoin de Prêcher
la Fraternité
avec l’Epine au Pied

Nul Besoin d’un Désert
Pour Suivre la Loi des Prophètes
et, les Signes du Ciel

Nul Besoin d’Être
à l’Eau et, au Pain Sec
Pour Savoir
Que le Monde N’en Fait qu’à Sa Tête
Depuis des Siècles

Nul Besoin d’Excuses
Quand les Vices des Uns
Révèlent Autant les Autres

Nul Besoin
de Nombre Impairs
Pour Voir le Pouvoir de la Bête

Nul Besoin d’Anathèmes
Pour Proclamer
Que Ceux Qui Mentent
Iront en Enfer

Nul Besoin de Crier
« Je Suis, j’Accuse »
Au Nom de l’Humanité
Pour Cacher
des Fautes Inavouées

Nul Besoin de Maudire
« Babylone, Sodome et, Gomorrhe »
Ni de Fuir
Les Représailles dans la Bataille
des Princes et, Rois

Quand à Toute Heure
Une Âme
Succombe aux Maléfices
qu’Une Autre
Meurt
de Peur ou de Douleur…

Nul Besoin d’Avertir
les 144000
Que Nous Sommes Revenus
par des Voies Inattendues

Avec le Saint-Esprit

Que Nous Usons
du Langage des Anges
Depuis Longtemps, Très Naturellement

Qu’à la Vision de Daniel,
de Moïse, d’Ezekiel, d’Isaïe, de Zacharie
d’Enoch et, d’Elie

Sommes comme le Messie
Aujourd’Hui, Ici
Grâce à Dieu
Bel et, Bien
en Vie…

@men…

Véritable Alliée…

Loin des Regards,
Plus Précieuse
Que l’Or
à l’Epreuve du Feu

La Foi

Devient à la Longue
Forte et, Profonde

Son Souffle
S’Empare de l’Âme
Dans sa Lutte ou sa Chute

Devant Dieu

Sa Grâce
Force la Volonté

Humble et, Charitable
Vainc les Ruses
du Diable

Son Audace Laisse Passer
La Lumière dans L’Obscurité
Entre le Doute et, l’Espérance
La Vérité

Selon les Saisons, à Sa Manière
Visionnaire, Depuis des Millénaires
Sans Condition
Répond aux Questions
de la Loi du Talion Jusqu’à la Confession

de Jour comme de Nuit
Epanouie, Glorifie

Son Seigneur

des Louanges aux Prières
Délivre aux Repentis
Sa Justice
Au Nom du Christ

à l’Abri
des Bougies et, de l’Encens
Sa Patience Infinie
Révèle aux Petits
Les Mystères les Plus Sublimes

Aussi Délicate qu’Efficace
Sa Chaleur Au Coeur
Ôte la Douleur
Sa Douceur Défie
les Craintes et, les Peurs

Ses Bienfaits Innombrables
Demeurent Irréfutables
à Tout Heure

Sage

Se Dresse Face à l’Abime
Se Pare Avant le Hasard
de Lin ou de Soie

Son Message Plein de Valeurs
Change le Sort et, le Sens
de la Vie et, de la Mort…

Aujourd’Hui comme Hier

Ses Vertus
Viennent au Secours
Toujours Par Amour
Alliée Véritable
Inséparable du Saint-Esprit
Dépasse sans Obstacle
les Croyances et, les Sciences

En Paraboles et, Symboles
Déplace Bien des Montagnes

Invisible et, Irréductible
Sa Flamme
Fatale aux Impies
Triomphe à la Faveur
des Poètes et, des Oracles

Pleine et, Entière
Suit en Paix
La Loi des Prophètes

sans Fard ni Artifice,

Belle et, Singulière
Apparait sans Peine

Universelle

Loyale, Fidèle
Bouleverse
Quelque Soit l’Atmosphère

Depuis Son Origine,
Simple et, Ardente
Influence la Conscience

Pourtant, à Présent
Attend, Impatiente
Que Tout s’Achève
Avant d’Être
Une Epée de Toute Beauté
Au Milieu des Prêtres
le Jour J’
La Main du Messie
Que Dieu Seul a Choisi…

@men…


La Ruine et, le Gain…

la Ruine
Comme Tant de Choses
Ici-Bas
n’Est Pas Toujours ce qu’On Croit

Cela Va Bien Au-Delà
des Larmes et, des Drames

c’Est Un Outil
Qui Permet de se Voir Autant
Sur le Plan Temporel Que Spirituel
Sous Un Autre Angle
Qui Remet Tout en Place
Autrement Dit,
Révèle Bien des Injustices
Reprend ce qui Est Volé
Donne ce qui Est Dû
Sous Divers Prétextes

Un Etat de Grâce
Qui Sauve Ce qui Reste
d’Humanité en Chacun
Un Gain…

Encore Faut-il se Défaire du Mensonge
Qui a Permis au Monde
de Tourner la Roue de la Fortune
Sans Garantie Aucune
Ni Trop d’Inquiétude
Sous Prétexte de Liberté
l’A Rendu de Toute Façon
Complice et, Coupable
du Diable,

Au Nom d’Une Promesse
Bafoue Ce qui Est Sacré
Sous le Joug de la Servitude…

Si, Sortir de l’Egoisme Est Primordial
comme du Coma, en ces Temps
Elever Sa Conscience
Dénoncer Un Système
Qui Contrôle et, Ôte la Vie
c’Est Bien

Mais, Retrouver Vite
Ses Vertus et s’En Servir
Avant le Pire à Venir
C’est Mieux

car, Demain
Faudra Une Volonté de Fer
Point Craindre la Misère
Où que Nous Soyons
la Main sur le Coeur
Avoir Foi

Être Paraclet
à la Fin, Produire Plus d’Effets
qu’Une Prière Dite à Haute Voix
Annoncer comme Jean
Ta Présence Réelle
Aux Nôtres et, Aux Autres
Entre Temps
Avertir de Tout ce que Fait
et, Veut Dieu…

@men…

le Blé et, l’Ivraie…

le Monde Profite de Ton Univers
Mais, Ne Te Voit Pas

Pourtant
Le Soleil et, La Lune
Tournent sans s’Arrêter

Grâce à Toi

les Etoilent Brillent et, Filent

au Loin, à Merveille

Tes Anges Gardiens

Pareils, Veillent

du Ciel à la Terre

Au Chemin de l’Âme

Dans Un Cycle Eternel

Tes Signes Rappellent à l’Esprit

Qui s’Eveille

Que Tu le Soutiens et, le Retiens

Jusqu’à la Fin, car Sait

Désormais

Que l’Arbre de Vie

T’Appartient…

Si, Chacun Croit Plus à Ses Acquis

Qu’En Ta Bonté et, Justice

Admet Mille Théories

Sans Effort Ni Volonté

s’Interdit de Vivre

Libre

Franchit les Limites

de Ta Loi

à Toute Heure

du Jour et, de la Nuit

Craint la Misère

Après des Siècles de Chimères

de Soif et, de Faim

Perd, Ses Repères, Même

Ses Airs Supérieurs,

Dans la Douleur, Face Aux Malheurs

Revient vers Toi

Bien Meilleur

Tôt ou Tard

à la Foi

Sincère à la Lumière

Gardera au Coeur

Sans Aucun Doute

Ton Secret
du Blé et, de l’Ivraie…

@men…

Sans Tabou Ni Pudeur…

iL Fallait Juste Suivre
La Table des Lois
Mais, par Orgueil

Tous Ont Préféré
Ecrire les Leurs
Imaginé Puis Créé
l’Histoire des Nations

Selon les Emotions

Bâti par Tradition
des Temples, des Tribunes

Afin de Paraitre à la Hauteur
Oublié Leurs Crimes
Couverts d’Honneurs…

Aujourd’Hui
le Monde en Supporte le Poids

Puisqu’ils Ont Semé
Plus d’Injustices et, de Malheurs
Que d’Egalité et, de Fraternité

Ici ou Ailleurs

Ôté
Ce qui Est à La Portée du Coeur

Au Fil du Temps
Inversé les Valeurs

de Pères en Fils
Compris que l’Espoir
Aveugle, Egare
Tout un Chacun
à la Fin, Sert Mieux le Pouvoir

Alors Que la Foi
Met en Garde et, Désarme
Où qu’Elle Soit

Les Menteurs

Sans Tabou Ni Pudeur…

@men…

« Veni Sancte Spiritus »

Que Celui Qui Doute
en Chemin
Prononce sans Crainte
« Veni Sancte Spiritus »
Devant les Autres ou les Siens
il Recevra de l’Aide
s’Il Est Sincère, Son Coeur Aura
la Preuve que Dieu
Est Bien Là…
@men…

L’Admettre…

Dieu
n’A Aucune Limite
Aucun Défaut

il Ne Tient qu’à Nous
de Retirer les Nôtres

Pour L’Admettre,

il Faut Juste

Contempler Même Un Instant
La Grandeur de Sa Création…

@men…

Un Instant de Vie…

La Noblesse du Coeur
Est Supérieure à la Richesse
des Temples et, Demeures
Oeuvre
Sans Contrepartie Ni Parti Pris
Même à l’Abri

Rêve d’Eternité

Toujours dans l’Obscurité

Ose
Là Où l’Orgueil
Se Mesure et, Se Limite

l’Esprit qui la Suit
s’Emancipe des Principes
Mais, Réalise Vite

Ensuite

Qu’il n’A Qu’Un Mérite

Briller de Modestie et, de Joie
car, Tout ce Qui Vient d’Elle

l’Appuie et, par Défi

l’Inspire à Partager

l’Harmonie

Même Un Instant de Vie
@men…

En Secret…

Dieu
Se Réserve Le Droit
de Faire des Choses Extraordinaires,
Même
Si Cela Vous Dépasse à l’Evidence
Un Jour
Vous Attesterez
Que Lui Seul
A Pu Élever
Votre Conscience
et, Préserver
En Secret
Votre Humanité…
@men…

la Foi comme Atout…

Que la Paix Soit sur Vous
Christ
Toujours en Vous
Car,

Ceux Qui Auront Perdu

ces Repères Qui Nous Lient

à Noël et, à l’Epiphanie

Souhaité, Fêté

Que des Chimères

Point Fait

d’Aumône ou de Prière

Sincère, dans le Passé

Fermé les Yeux

Par Peur ou par Fierté

Connaitront, Demain

Bien Malgré Eux

la Misère
et,

Vous Vous n’Aurez
Que l’Humilité comme Force
Devant Dieu

Que la Foi comme Atout
Où que Vous Soyez…
@men…